Eldorado (Cuvillier) - Eldorado

978-2-7548-2169-8

Dans un port des États-Unis, Marcello, un jeune ouvrier, est renvoyé de l'aciérie où il travaille. Il se retrouve malgré lui embarqué pour l'Eldorado. Quelque part en Amérique latine, la construction d'un canal mobilise des milliers d'hommes, au coeur de la forêt tropicale. Endetté, il n'a pas d'autre choix que de travailler sur le chantier, dans l'espoir de réunir un jour une somme suffisante pour payer le voyage du retour. Aux États-Unis, il a laissé Louisa, qu'il aime et qui l'aime. Il lui écrit de belles lettres d'amour, façon pour lui de garder la tête hors de l'eau dans l'enfer vert dans lequel il est plongé. Ses lettres finissent par être interceptées par Barbara Hogen, la femme de l'ingénieur en chef du chantier. Barbara s'ennuie dans la moiteur de la forêt tropicale. Alors, ell...

Plus de détails

3 103F

Plus que 2 exemplaires!

Fiche technique

GenreRomance
SérieEldorado (Cuvillier)
TitreEldorado
DessinDamien Cuvillier
EditeurFuturopolis
FormatGrand format
Planches164
CouleursDamien Cuvillier
ScénarioHélène Ferrarini
Dépot légal08/2018 (Parution le 23/08/2018)
ISBN978-2-7548-2169-8
www.bedetheque.com/BD-Eldorado-Cuvillier-Eldorado-339679.html
Achevé d'imprimer le07/2018

En savoir plus

Didier est agriculteur, il a 45 ans, il vit seul avec sa sœur et rêve de connaître l’amour. Sur la recommandation de son médecin, il s’inscrit à un site de rencontre. Honnête, il dit les choses telles qu’elles sont (gras, cheveux gris, etc.), mais sa frangine passe derrière lui pour améliorer son profil. Pour son copain Régis, la vie va encore plus mal. Le malheureux a fait faillite et toutes ses possessions ont été vendues aux enchères. Compatissant, le cœur solitaire le ramène chez lui. Alors que la femme de la maison s’amourache du pensionnaire, le protagoniste rencontre une nymphomane traumatisante.

Le récit, signé Pascal Rabaté, est sympathique comme tout. Sous ses airs bon enfant, il témoigne de la détresse et de l’isolement des paysans. Les personnages se révèlent attachants ; dans leur cambrousse, lorsqu’ils ont fini de labourer les champs et de traire les vaches, ils tuent le temps en regardant la télé, avec quatre télécommandes à portée de main, assistent à des courses de tracteurs et de cochons. L’auteur n’insiste pas, il ne souligne pas au crayon gras, il se contente de montrer et invite le lecteur à constater. Cela ...

30 autres articles dans cette catégorie