Un grand Bourgogne oublié - Tome 1 - Un grand Bourgogne oublié

L'histoire d'un terroir bourguignon recouvert de forêts et d'une bouteille mystère qui pourrait bien le faire revivre... Propriétaire d'un domaine, Manu a une obsession, comme son père avant lui : faire un grand vin. C'est pour ça qu'il loue la parcelle du clos de la Molle Pierre, convaincu qu'un grand terroir a été oublié sur cette hauteur de Cruzille, dans le Mâconnais. Aujourd'hui, le rêve de Manu prend forme, le clos est à vendre. C'est alors qu'un ami de Manu trouve un lot de bouteilles anciennes sans étiquette, hormis une belle inconnue née en 1959. À la dégustation, l'émotion de Manu est énorme. C'est le plus grand vin qu'il ait jamais bu. Manu a une évidence qui vire à l'obsession : il doit retrouver ce qu'était cette bouteille ! C'est avec les pieds de vigne qui ont permis ce p...

Plus de détails

2 255F

Ce produit n'est plus en stock

Fiche technique

GenreFiction
CollectionGrand Angle
SérieUn grand Bourgogne oublié
TitreUn grand Bourgogne oublié
Tome1
DessinBoris Guilloteau
EditeurBamboo Édition
FormatFormat normal
Planches93
ScénarioHervé Richez
Dépot légal09/2014 (Parution le 03/09/2014)
ISBN978-2-8189-3164-6
www.bedetheque.com/BD-Un-grand-Bourgogne-oublie-Tome-1-225081.html

En savoir plus

Un soir, par le plus grand des hasards, Manu débouche une bouteille de 59, et c’est LA révélation ! Commence alors une enquête qui l’amènera à sillonner la Bourgogne de long en large, à rencontrer les meilleurs vignerons afin de pouvoir mettre un nom sur ce flacon qui n’a jamais eu d’étiquette...

Une fois achevée la lecture de l’album de Manu Guillot, Hervé Richez et Boris Guilloteau, l’analogie avec Les Ignorants est inévitable, tout comme la comparaison. Mais là où Etienne Davodeau mettait en parallèle vin et bande dessinée et jouait sur le registre de l’authenticité, Un grand Bourgogne oublié prend le parti de l’investigation œno-viticole et d’un certain élitisme... tout bourguignon !

Si ces deux hommages à la viticulture hexagonale présentent de nombreux points communs, ils divergent cependant quant à la façon d’aborder le sujet : l’un se centre sur le terroir, tandis que l’autre met en avant le produit. Autre différence, le ton. Ni comédie, ni drame, parfois un peu des deux, le récit d’Hervé Richez peine à susciter de l'empathie pour les personnages. Cette ambivalence se retrouve dans le trait semi-réaliste ...

De la même série, 1 autre article !

30 autres articles dans cette catégorie