product 98

4 040F

Disponible

Fiche technique

Nombre de joueurs2 à 8 joueurs
Règle PDFhttp://www.jeuxavolonte.asso.fr/regles/il_etait_une_fois.pdf
CatégorieAmbiance & Rigolade
Durée approximative30min
Age minimal conseillé7 ans

En savoir plus

Le jeu de cartes pour jouer à se raconter des histoires dans un duel original de narration !

3ème édition 2014 de ce grand classique

Il était une fois... est un jeu pour raconter des histoires, où il vous suffira juste un peu d'imagination. Guidé par les cartes du jeu - toutes inspirées de l'univers des contes de fées - un joueur va imaginer une histoire, la raconter et l'amener à son dénouement.

Mais attention ! Les autres joueurs peuvent interrompre le conteur à tout moment avec leurs cartes pour reprendre le cours de l'histoire et l'entraîner vers une autre conclusion...

Chaque joueur possède au départ des cartes représentant des éléments de contes de fée (une couronne , un monstre, une princesse,) superbement illustrées par Sophie Mounier et une carte de conclusion («ils se marièrent et eurent beaucoup denfants. »). Lhabillage du jeuet le dos des cartes ont été dessiné par Florence Magnin et cest bien.

Le premier joueur qui est narrateur va devoir improviser un conte en plaçant les éléments quil a en main, de façon cohérente, et en défaussant les cartes concernées au fur et à mesure. Le but étant de se débarrasser de toutes ses cartes en terminant par sa carte «dénouement».

Si le conteur hésite trop longtemps ou si son histoire manque de cohérence, il doit piocher une carte et son voisin reprend la narration où elle sétait arrêtée.

De plus, si le conteur nomme dans son récit un élément quun autre joueur possède en main, ce dernier linterrompt et devient le nouveau conteur. Bien sûr, il doit quand même tenir compte du récit déjà existant.

Il existe aussi dautres cartes qui permettent des interruptions sur des thèmes plus généraux. Ainsi si vous possédez une carte Interruption-Personnage, vous pourrez interrompre le conteur dès quil parlera dun personnage quel quil soit.

Le jeu peut-être aussi bien joué par des enfants que des adultes. Les joueurs doivent être prévenus quil nest pas aussi facile quon le croit de faire un récit cohérent devant un public même connu.

Mais le plus étonnant, reste que si «Il était une fois » est un vrai jeu, le plaisir quon y prend ne vient pas du fait de gagner la partie.

Il reste souvent un moment poêtique et drôle que chacun va essayer dinfluencer pour arriver à sa propre conclusion.

30 autres articles dans cette catégorie