Guerre des Sambre (La) - Werner & Charlotte - Tome 3 - Chapitre 3 - Hiver 1768

Quelle est l'origine de la tragédie des Sambre ? En remontant l'arbre généalogique de la famille maudite, le deuxième cycle intitulé Werner & Charlotte va explorer les circonstances troubles qui ont précédé la naissance du père de Hugo, Maxime-Augustin, et ainsi jeter un éclairage nouveau sur les origines de la folie qui touche Hugo et tous ses descendants.Vienne, hiver 1768. Jeanne-Sophie de Sambre a réussi son pari : faire croire à sa fille Charlotte qu'elle a séduit Werner von Gotha, l'orphelin aux yeux rouges, dont elle était tombée amoureuse. Blessée, Charlotte décide d'entrer au couvent. Werner, mortifié, incrédule devant tant de perversité, se flagelle jusqu'au sang devant la statue de la vierge, quitte à en mourir Pour les deux adolescents, l'hiver est aussi entré dans leur cu...

Plus de détails

1 730F

Plus que 2 exemplaires!

Fiche technique

GenreHistoire
CollectionCaractère
SérieGuerre des Sambre (La) - Werner & Charlotte
TitreChapitre 3 - Hiver 1768
Tome3
DessinMarc-Antoine Boidin
EditeurFuturopolis / Glénat
FormatGrand format
Planches52
CouleursMarc-Antoine Boidin
ScénarioYslaire
Dépot légal10/2012 (Parution le 31/10/2012)
ISBN978-2-7548-0791-3
www.bedetheque.com/BD-Guerre-des-Sambre-Werner-Charlotte-Tome-3-Chapitre-3-Hiver-1768-Votre-enfant-Comtesse-170107.html
Achevé d'imprimer le10/2012

En savoir plus

Au cours d’une messe rouge comme le sang qui le quitte, Werner expire au creux des reins de la comtesse Jeanne-Sophie. Mais la victoire de la machiavélique aristocrate ne sera que de courte durée et l’enfant qu’elle porte désormais en elle, la précipitera dans la folie qu’Augustin lui avait prédite !

La famille maudite remonte le temps à la recherche de l’anathème qui la frappe. Avec Hiver 1768 : votre enfant comtesse, Yslaire clôt le chapitre originel de La guerre des Sambre.

Que dire de ce triptyque si ce n’est qu’il est à l’image d’un siècle qui redistribuera les cartes. Romantiques ou pragmatiques, emprunt(e)s d’humanisme ou pétri(e)s de bondieuseries, cyniques ou ingénu(e)s, libertin(e)s ou dévot(e)s, la galerie de personnages inventée par le scénariste belge fait de ces trois opus un régal. Car, au-delà de la richesse et de la qualité d’écriture d’un récit qui sait habilement entremêler Histoire et fiction, Marc-Antoine Boidin réalise un superbe travail tant par l’à-propos de ses décors que par le tourment ou les perversions qui transpirent à travers la physionomie des différents protagonistes. En ...

De la même série, 2 autres articles !

30 autres articles dans cette catégorie