product 388

Azimut - Tome 1 - Les Aventuriers du temps perdu

L'épopée tragi-comique de héros qui ne se résignent pas Quelque part dans le vaste capharnaüm des mondes possibles, il en existe un où, plus qu'ailleurs, on reste profondément outré par l'idée de la vieillesse et de son issue tragique : la mort.Mais a-t-on la possibilité d'y échapper ? Ailleurs peut-être pas, mais dans ce monde-là, il est permis de le penser. C'est en tout cas la théorie du vieux professeur Aristide Breloquinte, qui occupe son temps à étudier les caprices du temps à bord du Laps, son navire laboratoire. C'est aussi l'avis de la belle Manie Ganza, qui semble convaincue que le temps, c'est de l'argent, et même des espèces sonnantes et trébuchantes. Chimère ! Diront certains. Non-sens diront les autres. Et puisqu'on parle de non-sens, signalons tout de même ce fait étrang...

Plus de détails

1 709F

Disponible

Fiche technique

GenreFantastique, Conte ou légende
SérieAzimut
TitreLes Aventuriers du temps perdu
Tome1
DessinJean-Baptiste Andréae
EditeurVents d'Ouest
FormatGrand format
Planches48
CouleursJean-Baptiste Andréae
ScénarioWilfrid Lupano
Dépot légal04/2012 (Parution le 09/05/2012)
ISBN978-2-7493-0647-6
www.bedetheque.com/BD-Azimut-Tome-1-Les-Aventuriers-du-temps-perdu-159123.html
Achevé d'imprimer le04/2012

En savoir plus

Au royaume de Ponduche, la mer fugue quand bon lui semble, les libellules mémorantèles figent votre reflet dans l’eau et il n’existe pas de plus grande frayeur que celle de croiser la route de l’Arracheur de Temps ! Curieux pays de douces folies où les secondes valent leur pesant de crônes et au sein duquel une princesse venue de fort loin fait tourner les têtes aussi facilement que les boussoles perdent le Nord.

Les créateurs d’Aïcha et du comte de la Pérue sont visiblement de ceux qui savent prendre le temps d’imaginer leur univers, tout onirique qu’il soit. À la manière de La Licorne d’Anthony Jean et Mathieu Gabella, Azimut apparaît d’une inventivité rare, mûrement pensée, réfléchie, rêvée et il est évident que, sur les terres de son altesse Irénée le Magnanime, rien n’est le fruit du hasard. Sur quarante-six planches, en bouffées délirantes mais scrupuleusement agencées, Wilfrid Lupano entraîne l’imagination vers des contrées où la fantaisie ne semble plus avoir de bornes. Toutefois, une telle richesse n’est rien si elle ne rencontre un dessinateur qui ne puisse en concrétiser les moindres détails, rendre compte de ...

De la même série, 2 autres articles !

30 autres articles dans cette catégorie