product 388

Confesseur Sauvage (Le) - Le Confesseur Sauvage

Les monstres aussi ont leurs états d’âme ! Dans la ville de Tchernobourg, suite à une catastrophe nucléaire, une partie de la population se retrouve transformée en d'effroyables mutants. Résultat : des limaces géantes, hommes-araignées et toutes autres sortes de monstruosités côtoient à présent les citoyens lambda. L'un de ces mutants, un poulpe empathique, remarque un fait étrange : lorsqu''il s'assoit près de quelqu''un, l'un de ses tentacules se met inéluctablement à venir tapoter amicalement l'épaule de son voisin qui se met aussitôt à se confesser. C'est ainsi que notre ami poulpe va s'improviser prêtre et venir à la rencontre des habitants de Tchernobourg recueillir des témoignages tous plus délirants les uns que les autres.À travers une succession d'histoires courtes monstrueusem...

Plus de détails

2 704F

Disponible

Fiche technique

GenreHumour noir
Collection1000 Feuilles
SérieConfesseur Sauvage (Le)
TitreLe Confesseur Sauvage
DessinPhilippe Foerster
EditeurGlénat
FormatFormat normal
Planches88
CouleursPhilippe Foerster
ScénarioPhilippe Foerster
Dépot légal03/2015 (Parution le 04/03/2015)
ISBN978-2-7234-9789-3
www.bedetheque.com/BD-Confesseur-Sauvage-Le-Confesseur-Sauvage-237680.html
Achevé d'imprimer le01/2015

En savoir plus

Un fragment de lune s’est écrasé sur la centrale atomique de Tchernobourg. Depuis, les radiations font leur œuvre et dans les rues en ruine de l’illustre cité se promènent désormais des mutants dotés de pouvoirs bien surprenants. Parmi eux, un prêtre pour le moins singulier.

Mieux vaut avoir le moral scotché sur le beau fixe ou quelques petits cachets d’antidépresseurs à portée de la main avant que de se plonger dans Le confesseur sauvage. Homme poulpe prédisposé à recueillir les confessions spontanées de ses concitoyens, le père Irradieu, curé autoproclamé d’une église désertée déclenche, dès qu'il les touche, les confessions de ses ouailles. Ce qui pourrait apparaître alors comme une bénédiction s’avère en fait un fardeau au regard des révélations dont il est le dépositaire plus ou moins involontaire.

Avec cet album, Philippe Foerster s’adonne avec plaisir à son penchant naturel pour les histoires bien noires. En quelques saynètes à l’onirisme débridé et décomplexé, il fouille sans avoir l’air d’y toucher dans les circonvolutions de l’âme humaine. De l’être ou du paraître, aux aspirations défuntes ...

30 autres articles dans cette catégorie