Guerre des Sambre (La) - Werner & Charlotte - Tome 2 - Chapitre 2 - Automne 1768

Une folie amoureuse qui traverse les générations... Quelle est l'origine de la tragédie des Sambre ? En remontant l'arbre généalogique de la famille maudite, le deuxième cycle intitulé Werner & Charlotte va explorer les circonstances troubles qui ont précédé la naissance du père de Hugo, Maxime-Augustin. L'action commence à Vienne en 1768. C'est là que se sont exilées Jeanne-Sophie de Sambre et sa fille Charlotte. Dans l'atmosphère sulfureuse des salons de la cour impériale, elles font la connaissance d'un farouche orphelin aux yeux rouges, nommé Werner von Gotha. Charlotte en tombe amoureuse. Mais sa mère, par jeu, prend le pari d'attirer le jeune Werner dans son lit

Plus de détails

1 659F

Plus que 2 exemplaires!

Fiche technique

GenreHistoire
CollectionCaractère
SérieGuerre des Sambre (La) - Werner & Charlotte
TitreChapitre 2 - Automne 1768
Tome2
DessinMarc-Antoine Boidin
EditeurGlénat
FormatGrand format
Planches44
CouleursMarc-Antoine Boidin
ScénarioYslaire
Dépot légal10/2011
ISBN978-2-7234-9649-0
www.bedetheque.com/BD-Guerre-des-Sambre-Werner-Charlotte-Tome-2-Chapitre-2-Automne-1768-La-messe-rouge-141410.html
Achevé d'imprimer le06/2013

En savoir plus

L’amour de jeunes perdreaux rendu impossible par une femme manipulatrice, égoïste et calculatrice. Une guerre entre une mère et sa fille dont l’enjeu et la victime ne sont qu’une seule et même personne : un orphelin aux yeux de braise !

La guerre des Sambre, créée pour explorer les origines de la famille d’Hugo, Bernard, Bernard-Marie et les autres, n’en épargne pas moins les protagonistes et le bourreau s’appelle Jeanne-Sophie de Sambre, Folcoche du 18e siècle. Seul personnage vraiment charismatique et au caractère bien trempé, si l’on excepte Augustin, malheureusement réduit à de simples apparitions savoureuses mais trop rares. La méchanceté est le piment de cet Automne 1768, fâcheusement affadie par des tourtereaux blafards et une absence de suspens. Seulement en apparence peut-être, mais pour l’instant, rien n’indique une surprise de dernière minute. Si Marc-Antoine Boidin s’est parfaitement approprié l’univers des Sambre, avec une pointe de folie dans les yeux en moins, le scénario d’Yslaire laisse à désirer en ne restant que très superficiel et en réutilisant une recette qui a lui-même appauvrie au fil du temps. Les ...

De la même série, 2 autres articles !

30 autres articles dans cette catégorie