NiourK - Tome 2 - La ville

Alors qu'il s'imaginait un retour glorieux parmi les siens, fort du pouvoir que lui confèrent le bâton des Dieux et le chapelet d'os du Vieux, l'enfant noir découvre qu'un incendie a ravagé son village. La tribu semble avoir fui vers le nord : persuadé de la mener vers des territoires de chasse où le gibier pullule, Thôz pousse la horde à traverser le fief des Monstres - d'énormes poulpes mutants nés des dernières manipulations irréfléchies d'une technologie humaine disparue. Se lançant à leur poursuite, l'enfant arrive à temps pour empêcher le massacre des guerriers par les prédateurs redoutables dont le clan a imprudemment pénétré le territoire. Il voit sa vie bouleversée par l'adoration que lui vaut subitement son aura de sauveur : désigné comme son nouveau meneur, il décide de condu...

Plus de détails

1 659F

Plus que 2 exemplaires!

Fiche technique

GenreScience-fiction
CollectionLes univers de Stefan Wul
SérieNiourK
CouvertureOlivier Vatine
TitreLa ville
Tome2
DessinOlivier Vatine
EditeurAnkama Éditions
FormatGrand format
Planches48
CouleursBertrand Legendre
ScénarioOlivier Vatine
Dépot légal10/2013
DécorsLegendre, Bertrand
Adapté deWul, Stefan
ISBN978-2-359-10398-4
www.bedetheque.com/BD-NiourK-Tome-2-La-ville-199885.html

En savoir plus

Pour qui aura jeté ne serait-ce qu'un œil à la couverture, ce n'est pas une grande révélation de dire que cet opus emmène le lecteur au cœur de New York, ville mythique dont le nom, déformé par une longue tradition orale, est aussi le titre de la série : Niourk. Après un long périple, l'enfant noir y fera de nouvelles rencontres et devra affronter les maîtres de cette jungle de métal.

Après un début dans la continuité du tome précédent, Olivier Vatine quitte la métaphore du retour à la vie sauvage post-apocalyptique pour poser d'autres questions : que sont devenus les dieux ? où sont-ils partis ? pour quelles raisons ? enfin, l'humanité tout entière est-elle réduite à l'état de horde primitive ? Autant de questions auxquelles seront apportées des débuts de réponses.

Si l'auteur reste plus à l'aise pour sculpter des décors naturels que des paysage urbains, c'est visiblement avec plaisir qu'il renoue avec les entités robotiques et autres artifices technologiques de la grande époque d'Aquablue. La mise en page aérée, au risque de parfois paraître un peu vide, est soutenue par un encrage toujours aussi vif et fait avancer ...

De la même série, 2 autres articles !

30 autres articles dans cette catégorie